Archives de la catégorie ‘Fantasy’

La Quête d’Ewilan – Pierre Bottero

Publié: août 19, 2011 dans Fantasy

Résumé

La vie de Camille bascule quand elle pénètre dans l’univers de Gwendalavir où des créatures menaçantes la reconnaissent sous le nom d’Ewilan et tentent de la tuer. Elle est l’héritière d’un don fabuleux qui peut s’avérer décisif dans la lutte de son peuple pour reconquérir sa liberté. Aidée de Salim et de nouveaux compagnons qui ont pour noms Edwin et Ellana, Ewilan affermit son Don et part à la recherche de ses parents, captifs d’Elea Ril’ Morienval…

Mon avis général

Depuis ma découverte de Hunger Games, j’avais prévu de jeter un coup d’œil sur les rayons jeunesse. Voilà donc ma première trouvaille.

Chacun des trois livres est relativement court, et se lit très facilement. Les personnages sont tout de suite attachants, et l’humour est omniprésent. Certes, ce n’est pas de la grande fantasy, et les personnages manquent parfois de profondeur, mais l’ensemble est très efficace et agréable à lire. On découvre avec plaisir le monde de Gwendalavir, et on a hâte de s’y replonger dès la fin de chaque tome. Je lirai d’ailleurs prochainement les autres trilogies de Pierre Bottero, notamment Les Mondes d’Ewilan et la trilogie d’Ellana dont j’ai déjà entendu le plus grand bien.

Mon avis : Tome 1 – D’un monde à l’autre

C’est sans conteste le plus enfantin des trois. Pierre Bottero nous plante le décor, qui prend pied dans notre monde : deux adolescents, délaissés par leurs familles, qui découvrent pouvoir aller dans un autre monde, Gwendalavir, où la guerre fait rage. On découvre alors que Camille semble dotée d’étranges pouvoirs ,qui lui permettraient d’inverser le cours du conflit…
Leurs compagnons de route recèlent tous leur part de mystère, et on attend avec impatience d’en apprendre plus sur eux et sur le passé de Camille.

Mon avis : Tome 2 – Les frontières de Glace

Après avoir rencontré Akiro, Ewilan comprend maintenant que son rôle est de réveiller les figer pour inverser le cours de la guerre qui ravage Gwendalavir. Malgré les dangers et les menaces Ts’liches, tous partent en direction des Frontières de Glace, périple qui ne sera pas sans encombres. On retrouve avec plaisir tous nos compagnons, et même quelques nouveaux tout aussi intéressants… Ce deuxième tome, qui est beaucoup moins enfantin que le premier, m’a beaucoup plus, bien que le dénouement m’ait semblé un tout petit peu rapide.

Mon avis : Tome 3 – L’île du Destin

Après avoir libéré les Figés, et parmi eux la traitresse Elea Ril’ Morienval, Ewilan sait qu’il lui reste une tâche à accomplir : retrouver et libérer ses parents. Alors que le verrou Ts’liches a disparu, lui laissant libre accès à l’Imagination, ses compagnons et elle reprennent la route. Ce livre est l’occasion de mieux découvrir chacun des personnages, et de lever le mystère sur l’enfance d’Ewilan et les conditions de son adoption. L’ambiance est un peu « conte de fées », mais la magie opère et on se laisse transporter avec plaisir. J’ai notamment aimé la référence aux légendes arthuriennes, que je connais mal mais que j’ai maintenant envie de découvrir…

Bilbo le Hobbit – JRR Tolkien

Publié: août 1, 2011 dans Fantasy

Résumé

Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible qui n’aime pas être dérangé quand il est à table. Mais un jour, sa tranquillité est troublée par la venue d’un magicien nommé Gandalf, et de treize nains barbus qui n’ont qu’une idée en tête : récupérer le trésor de leurs ancêtres, volé par Smaug le dragon sur la Montagne Solitaire. Suite à un malentendu, Bilbo se retrouve malgré lui entraîné dans cette périlleuse expédition.

Mon avis

A force d’entendre parler de l’univers de Tolkien, mais n’ayant pas le courage (ni le temps en fait), de me replonger dans la gigantesque saga du Seigneur des Anneaux, j’ai eu envie de redécouvrir Bilbo Le Hobbit. C’est un livre que j’ai lu lorsque j’étais toute jeune, et dont je ne gardai pas beaucoup de souvenir, ce qui m’a permis de suivre l’histoire d’un œil presque neuf.

Contrairement à ce que je pensais, ce n’est pas vraiment un coup de cœur, et mon avis est plutôt mitigé. Je n’ai pas trouvé la lecture désagréable, mais j’ai souvent eu le sentiment de lutter pour avancer. Le système de narration un peu particulier, avec un narrateur extérieur qui nous raconte le déroulement des événements d’une manière légèrement détachée m’a semble-t-il gêné pour m’immerger complètement dans l’histoire, et vibrer aux rythmes des mésaventures de Biblo et de ses compagnons nains. Je voyais moi aussi toute cette histoire de très loin, et je ne me sentais pas vraiment concernée par ce qu’il s’y passait, sinon à titre informatif.

J’exagère un peu le trait bien sûr, peut-être que ce n’était pas le bon moment pour moi pour cette lecture, pour laquelle j’ai tout de même mis presque une semaine !  Le côté jeunesse m’a également déstabilisé, en particulier au niveau de la construction des personnages dont la psychologie n’est pas très « fouillée ».

En bref, une légère déception, même si j’étais ravie de retrouver les Terres du Milieu, ce livre est vraiment un préambule que je ne pense pas relire de sitôt, et je m’attaquerai avec, j’espère, plus de plaisirs, au Silmarillion et aux Contes et Légendes Inachevées.

C’est une série composée de trois tomes, tous disponibles chez Pocket

  1. Le Trône de diamant
  2. Le Chevalier de rubis
  3. La Rose de saphir

La trilogie fait partie d’un cycle plus vaste, intitulé La Pierre sacrée perdue, et dont la deuxième partie est constituée par la Trilogie des Périls, que je n’ai pas encore lu. A noter que la première trilogie est tout de même indépendante et peut être lue seule.

Résumé

Emouchet, le chevalier pandion, rentre chez lui après de longues années d’exil forcées. Mais il retrouve sa reine Elhana malade, en proie à un mal mystérieux. Seule l’intervention de Séphrenia, la sorcière styrique, a pu retarder l’inévitable et prolonger la vie de la jeune reine. Alors que l’élection d’un nouvel archiprélât de l’Eglise approche, et que les intrigues se multiplient, Emouchet et ses compagnons doivent trouver un remède pour Ehlana. Cette course contre la montre les mènera à travers toute l’Eosie, à la recheche d’un pouvoir bien plus grand et convoité qu’ils n’auraient pu l’imaginer.

 Mon avis

Cela fait déjà quelques années que je lis de la fantasy, et se plonger dans un nouveau cycle est toujours une aventure fabuleuse.Pour celui-ci, je dois cependant avouer que le début fut compliqué. L’univers est plus médiéval que ce à quoi j’étais habitué, et la multitude de personnages m’a tout d’abord laissé perplexe. J’avoue même avoir mis de côté le livre quelques temps après l’avoir commencé, mais ce n’était peut être tout simplement pas le bon moment pour me lancer dans une telle épopée !

En tous les cas, une fois l’histoire mise en place, on est emballé par l’univers tellement riche crée par Eddings. J’ai personnellement préféré cette trilogie à la Belgariade, car j’y ai trouvé moins de temps morts, de passage « creux » qui me donnaient envie de faire une pause. Je regrette uniquement que le schéma général de l’histoire soit similaire, bien que les personnages soient réellement différents.

 J’allais presque oublier… mention spéciale à l’éditeur pour avoir publié le deuxième tome avec une police minimale, un interligne presque nul, et des marges réduites au maximum… Heureusement que la qualité du livre rattrape le manque de confort pour la lecture…!

Diffèrentes éditions doivent exister, pensez à vérifier si vous vous procurez le livre.