Les Rivières Pourpres – JC Grangé

Publié: août 18, 2011 dans Polar

Résumé

Pierre Niémans, un commissaire aux méthodes musclées, est envoyé à Guernon, ville universitaire de l’Isère, pour élucider un meurtre atroce : un homme a été découvert nu, mutilé, coincé dans une paroi rocheuse en position foetale. Qui est l’auteur de cette mise en scène macabre ?

Parallèlement, dans sa commune du Lot, le jeune lieutenant Karim Abdouf a de quoi s’occuper : l’école primaire a été visitée et le tombeau d’un enfant profané. Au départ bien distinctes et à des lieux l’une de l’autre, les deux enquêtes vont se recouper étrangement pour n’en faire qu’une, à la trame aussi hallucinante que terrifiante.

Mon avis

Cela faisait longtemps que je voulais découvrir Jean-Christophe Grangé, l’un des rares auteurs français enchaînant le thriller à succès. Les rivières pourpres faisant partie de mon Baby Challenge Thriller, et après avoir lu l’avis enthousiaste de Petit_speculoos, j’ai fini par me décider.

Les premières pages m’ont un peu dérouté, je me suis dit que j’allais avoir du mal à rentrer dedans, et finalement tout s’est passé en douceur… On rentre finalement assez rapidement dans le vif du sujet, et on a vraiment la sensation de suivre l’enquête pas à pas : la découverte d’un corps, les premiers interrogatoires, les pistes multiples et parfois sans issues… Pour autant, je n’ai pas eu l’impression que l’histoire stagnait, ou que l’auteur comblait les trous pour arriver au dénouement. L’alternance entre deux enquêtes, et deux personnages aux personnalités et aux méthodes diffèrentes m’a beaucoup plu, d’autant plus que cela permet d’entretenir intelligement le suspens.

J’ai aimé les deux personnages principaux de cette histoire, le commissaire Pierre Niémans et le lieutenant Karim Abdouf, qui ne correspondent pas à l’image traditionnelle que l’on se fait du « flic ».

Enfin, seul léger bémol, je ne l’ai absolument pas trouvé « terrifiant » ou « macabre » comme je m’y attendais. Quelques détails font froid dans le dos, mais rien d’horrifiant comparé à mon maître en la matière, Maxime Chattam. Cela n’entache pourtant pas la qualité du livre, et de son dénouement !

Publicités
commentaires
  1. […] Les Rivières Pourpres – J-C Grangé « La biblio de Nnenetth 18 août 2011 at 11:53 […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s