Dragon Rouge – Thomas Harris

Publié: juin 27, 2011 dans Polar

Résumé

À un mois d’intervalle, deux familles entières sont massacrées à leur domicile, l’une à Birmingham, l’autre à Atlanta. Jack Crawford, chef du département des Sciences du comportement du FBI, charge Will Graham de trouver celui que la presse a baptisé « le Dragon rouge ».

Par le passé, Graham a montré une aptitude incroyable à se mettre dans la peau d’un psychopathe en arrêtant le Dr. Hannibal Lecter, un assassin bestial. Il consulte donc Lecter, désormais emprisonné à vie, pour comprendre et analyser les comportements du tueur.

Il constate qu’il a sévi la première fois un soir de pleine lune, et la seconde un jour avant la fin du mois lunaire. Le FBI a donc un peu plus de trois semaines pour mettre fin à ce carnage.

Mon avis

Lorsque j’ai découvert que le célèbre Hannibal  Lecter, dont le seul nom m’effraie alors que je n’ai jamais osé voir le film, était né d’un thriller, je me suis intéressée aux livres le mettant en scène. J’ai ainsi découvert qu’il n’y avait pas un mais quatre thrillers se référant à ce personnage mythique :

  • Dragon Rouge
  • Le silence des agneaux
  • Hannibal
  • Hannibal Lecter : Les origines du mal

Comme le hasard fait bien les choses, les deux permiers tomes font partie de mon Baby Challenge Thriller, et je suis tombée presque par hasard sur Dragon Rouge chez un bouquiniste.

Marquée par ma lecture de L’âme du Mal (de Maxime Chattam) il y a quelques mois, qui m’avait complètement subjuguée, je me donc lancée avec empressement dans ce nouveau thriller, motivée par les avis élogieux de camarades bloggeurs.

Alors que penser ?

Je dois avouer,  à mon plus grand regret, m’être parfois ennuyée avoir du me forcer un peu pour reprendre le cours de ma lecture.

Bien entendu, tous les ingrédients sont présents, savamment distillés, pour en faire un thriller de premier choix. Pour commencer, les meurtres sont atroces, et les scènes de meurtres sont décrites avec force de détails. La dimension psychologique des personnages, en particulier du profiler Will Graham et du Dragon Rouge sont finement travaillées. Il faut savoir que le suspens quant à l’identité du tueur n’est pas de mise, puisqu’on sait très rapidement qui il est ; en revanche, on tremble en voyant l’enquête piétienr, se rapprocher ou s’éloigner de la bonne piste, ce qui est tout aussi palpitant.

Le livre est organisé en deux parties ; la première relate les débuts de l’enquête, tandis que la deuxième, nettement plus intéressante, amène le lecteur à se mettre dans la tête du Dragon Rouge afin de comprendre son histoire et ses motivations. Sans spoiler, je suis restée quelques minutes sans voix après avoir refermé le livre, et j’ai beaucoup apprécié cette fin en apothéose.

Après réflexion, je pense que ma légère déception vient uniquement de la comparaison que j’ai malgré moi faite entre ce livre et L’âme du Mal. Certes, ce dernier le surpasse, et je n’ai donc pas retrouvé cette sensation d’être scotchée au livre, de ne pouvoir en détourner les yeux avant d’avoir compris… Mais en replaçant les choses dans leur contexte, Dragon Rouge a été écrit en 1978, il y a plus de trente ans, à une époque où le profilage en était encore à ses balbutiements, et où l’idée même de se placer dans la tête d’un psychopathe, de comprendre l’origine de ses pulsions étant totalement incongrue pour le grand public.

Je dirai donc que pour l’époque de laquelle date ce livre, c’est finalement une belle réussite, même si ce n’est pas un coup de cœur. Je lirai avec plaisir Le silence des agneaux, dans lequel il me semble que le personnage de Hannibal Lecter sera bien plus présent.

Publicités
commentaires
  1. Gigi-sempai dit :

    Il faut que je lise du Maxime Chattam car vous me donnez tous envie en disant que c’est super.

    • nnenetth dit :

      Si tu aimes les thriller, l’âme du Mal est une lecture totalement incontournable !
      J’ai d’ailleurs hâte de lire les deux autres tomes de cette trilogie, et de découvrir un peu mieux cet auteur…

  2. […] la lecture de Dragon Rouge, qui m’avait légèrement déçu, je me suis replongée dans cette sage d’Hannibal […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s